Galette franc-comtoise ou galette au goumeau vegan

Un petit coucou par ici pour vous apporter la recette d’une délicieuse galette, la meilleure sorte de galettes des rois selon moi.

Bien que l’on soit déjà à la fin du mois de Janvier, on peut même dire déjà en Février, je ne peux m’empêcher de partager cette avec vous. Après tout, rien ne nous interdit de manger de la galette en dehors du mois de Janvier non ;) ? Si vous avez fait une overdose de galette à la frangipane et autres brioches des rois, vous devriez adorer celle-ci puisqu’elle n’a rien à voir avec ces compatriotes cités précédemment. En effet aujourd’hui je vais vous parler de la galette au goumeau, la traditionnelle galette des rois Franc-Comtoise.

IMG_3571

C’est une galette qui se compose d’une pâte à choux à laquelle on a mélangé une crème pâtissière, ce qui forme le goumeau. Traditionnellement le goumeau repose sur une pâte briochée, mais dans ma famille de Galettovore (on en mangeait au moins 2x par semaine quand j’étais petite, et on commençait dès la fin décembrer quand les galettes commençaient à arriver dans les boulangeries! On est galettovore ou pas ;)) c’était sans la brioche qu’on la préférait. Cela ressemble à un flan peu épais, aromatisé au rhum et à la fleur d’oranger.

Depuis que je suis vegan, soit un peu plus de 2 ans, je n’en avais pas remangé et qu’est-ce que ça me manquait! Mais faire une pâte à choux vegan me semblait tdifficile à faire, j’avais peur de me lancer. Et puis acheter de la margarine pour pouvoir remplacer le beurre de la recette, ça me tentait bof puisqu’à ce moment on n’en trouvais pas sans huile de palme (sauf si faite maison bien sûr). Puis j’ai trouvé des recettes de pâte à choux vegan, que j’ai mis de côté pour une futur utilisation, et la fameuse margarine « Vita-coco » a fait son apparition dans les frigos de nos magasins bio et a en même temps réveillée de vieilles envies de galettes! J’ai donc profité de la présence de mes parents ce week-end pour me lancer et tenter de végétaliser ma galette des rois Franc-Comtoise tant adorée.
Et vous savez quoi? Défi réussi ;) !

IMG_3575

Pour une galette (6-8 parts)

Pour la pâte à choux :
– 250mL + 200mL d’eau
– 100gr de margarine
– 150gr de farine t65
– 2 cs de fécule de maïs
– 2 cs d’arrow-root
– 1/2 cc de poudre à lever

Pour la crème pâtissière :
– 25cl de lait d’avoine
– 50gr de sucre de canne blond
– 30gr de fécule de maïs
– 1 cs de purée de noix de cajou

Pour la finition du goumeau :
– 60gr de sucre de canne blond
– 3-4 cs d’eau de fleur d’oranger
– 3-4 cs de rhum

Préparation de la pâte à choux :
Préparer ce qui va remplacer nos oeufs en mélangeant ensemble la fécule, l’arrow-root et la poudre à lever. Ajouter ensuite 200ml d’eau et l’huile. Bien mélanger et laisser de côté.
Verser 250mL d’eau dans une casserole, ajouter la margarine et faire fondre à feu moyen. Lorsque tout est fondu, baisser le feu et ajouter la farine d’un coup. Mélanger sans cesser afin d’assécher la pâte mais attention, cela ne doit pas être aussi sec que pour une pâte à choux : cela ne doit pas former une boule, il faut que ça reste un peu crémeux sinon la galette sera sèche. Enlever la casserole du feu et ajouter le mélange « d’oeufs’ en 4 fois. Bien mélanger entre chaque ajout. Remettre la casserole sur feu doux pour assécher à nouveau en mélangeant sans s’arrêter. Vous devez obtenir une pâte épaisse, mais pas trop sèche.

Pour la crème pâtissière :
Dans un saladier mélanger la fécule, le sucre et la purée de noix de cajou avec 60mL de lait. Mettre les 190mL de lait restant dans une casserole et mettre sur feu vif. Lorsque que cela commence à frémir verser le lait dans le saladier contenant le mélange précédent. Bien mélanger puis remettre dans la casserole et faire épaissir sur feu doux en mélangeant au fouet sans s’arrêter.

Montage de la galette :
Préchauffer le four à 180°c.
Ajouter la crème pâtissière, le sucre ainsi que le rhum et l’eau de fleur d’oranger à la pâte à chou. N’ayez pas peur d’être généreux avec le rhum et la fleur d’oranger, une galette réussie est une galette bien parfumée. Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène.
Verser la pâte dans un moule à tarte contenant du papier sulfurisé.
Enfourner pour 45 minutes puis laisser la encore 5-10 minutes dans le four éteint. Pensez à bien surveiller selon votre four, selon l’épaisseur cela prendra peut être un peu plus ou un peu moins de temps. La galette doit être cuite mais elle peut être encore un peu « bloblottante » : elle prendra en refroidissant.
Laissez refroidir avant de déguster, elle est bien meilleur tiède voir froide.

La recette peut paraître un peu longue à faire, mais ce n’est pas bien compliqué et surtout on se régale à la fin. Le plus dur c’est d’attendre que la galette refroidisse avant de la déguster ;)

Je me suis basée sur cette recette pour la pâte à choux, dont j’ai doublé les quantités. Je l’ai quasiment suivi à la lettre en ce qui concerne ingrédients, j’ai juste remplacé la fécule de pomme de terre par de l’arrow-root, omis la gomme xanthane et utilisé moitié moins d’huile (1 cc à café au lieu de 2) mais en ce qui concerne l’huile je ne pense pas qu’elle apporte grand chose pour la pâte à choux de galette c’est pour ça qu’elle n’apparaît pas dans la recette.
Publié dans Desserts | Tagué , , | Laisser un commentaire

Pâte à tartiner façon chocolat blanc (Vegan, sans gluten)

Bonjour tout le monde!

Me voici de retour après une très longue période d’absence à cause d’études très prenantes. Ma dernière année en école de mode a été très dur, avec aucun moments de répit, j’ai donc dû délaisser ma cuisine à contre coeur pour me focaliser entièrement sur ma collection dont vous pouvez voir les photos sur la page Fb de ma marque « Metanoïa« . Mais ça y est tout cela est fini, je suis diplômée depuis 1 mois maintenant et me voilà enfin de retour en cuisine! Vous n’imaginez même pas comme cela m’a manqué ;)

Et je reviens aujourd’hui avec une recette ultra-gourmande : une pâte à tartiner façon chocolat blanc. Avant d’être végétalienne,  j’adorais manger du chocolat blanc (bien que j’ai toujours préféré le noir) et encore plus lorsqu’il s’agissait du chocolat Galak, la fameuse tablette avec un dauphin sur l’emballage. Bien sûr je ne me contentais que d’1 ou 2 carrés car étant très sucré il en devenait vite écoeurant.

2015-07-14 07.43.56-1Pour recréer cette saveur douce et sucrée de chocolat blanc j’ai utilisé un mélange de noix de coco et noix de cajou que j’ai mélange à du beurre de cacao cru. On obtient une pâte à tartiner douce et onctueuse, au goût légèrement sucré bien qu’il n’y ait aucun ajout de sucrant la recette. Vous pouvez vous procurer du beurre de cacao cru chez Sol Semilla, Keimling et Nutri-naturel ;)

J’ai utilisé le vitamix pour réaliser cette recette, mon nouveau joujou depuis le mois de Mai. Je ne m’en lasse pas, c’est un investissement c’est certain, mais je ne regrette pas du tout mon achat bien au contraire. Il mixe tout ce qui passe entre ses lames en un temps record, que du bonheur. En ce moment il tourne à plein régime, avec la chaleur qu’il fait à Lyon c’est soupe crue quasiment tous les soirs.

Et maintenant, place à la recette !

2015-07-14 08.18.42-2

Pour un petit pot de pâte à tartiner :
– 120gr de noix de coco râpée
– 75gr de noix de cajou crues
– 25gr de beurre de cacao cru
– 1 cs d’huile de coco

Faire fondre le beurre de cacao au bain-marie en prenant garde de ne pas le chauffer à plus de 42°c afin de garder ses qualités nutritives.
Mettre la noix de coco râpée dans un blender et mixer jusqu’à l’obtention d’un beurre crémeux et onctueux. Ajouter les noix de cajou, le beurre de cacao fondu et l’huile de coco. Mixer à nouveau pour obtenir un mélange homogène et onctueux.
Transvaser dans un pot et conserver au frigo. La pâte à tartiner va se solidifier au frais, vous pourrez alors la tartiner comme un beurre. Pour une texture plus onctueuse sortir le pot du frigo environ 15 minutes avant de l’utiliser. Elle peut se garder plusieurs semaines au frais mais arrivera-t-il à survivre autant de temps ;) ?

Publié dans Petit dej | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Mousseline doudou de chou-fleur et patates douces aux épices et purée de sésame

Coucou ! Pfiou déjà presque 3 mois sans poster de recettes. Ca commence à faire, n’est-ce pas? Et non, je n’ai pas disparu et me revoilà d’ailleurs histoire de donner quelques nouvelles ;)

Je suis désormais en dernière année d’école de mode, je prépare donc la collection qui validera ces 3 années d’études et me permettra d’obtenir un diplôme de styliste-modéliste. Cela signifie énormément de temps et de travail, c’est pour cela que je serais (et que je suis déjà) très peu présente ici..

J’ai également eu la joie de tenir un stand dans un des magasins bio « L’eau vive », à Lyon, le 24 octobre afin de faire découvrir la cuisine végétalienne. Ca a été une journée extra, je n’ai eu que des compliments sur les 8 plats aussi bien salés que sucrés que j’avais préparés, et les gens étaient très curieux et intéressés. Une journée au top donc, et que je vais réitérer au mois de juin 2015.

Et maintenant, passons à la recette d’aujourd’hui. Avec l’automne qui est maintenant bien installé, j’ai envie de soupes épaisses et de mousseline doudou pour me réconforter un peu le soir quand je rentre des cours. C’est donc une mousseline de chou-fleur et patate douce aux saveurs Indiennes que je vous propose aujourd’hui :)

IMG_2601

Pour 2 à 3 personnes :
– Un chou-fleur
– Une patate douce
– Un oignon rouge
– 1 gousse d’ail
– 1 cc de graines de cumin
– 1 cc de graines de coriandre
– 1 cc de graines de moutarde
– 1 cc de garam massala
– 1 cs de tahin semi-complète (purée de sésame)

Laver le chou-fleur et le couper en fleurettes. Eplucher la patate douce, la couper en cubes et émincer l’ail et l’oignon. Faire chauffer un peu d’huile de coco dans un faitout et y ajouter les graines. Laisser revenir quelques minutes jusqu’à ce que les épices craquent et libèrent leurs saveurs. Ajouter l’oignon, l’ail et le garam massala et faire revenir 5 minutes. Ajouter le chou-fleur et la patate douce, ainsi qu’un peu d’eau et faire cuire à l’étouffée une vingtaine de minutes. Mixer, ajouter le tahin et rajouter de l’eau pour obtenir une texture plus ou moins proche d’une mousseline ou d’une soupe.

Je l’ai servie ici avec le délicieux white crumble de Cel ;)

Publié dans Petit dej | Tagué , , | Laisser un commentaire

Sauce tomate crue

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui c’est encore une recette de tomate que je vous présente (je vous rassure je ne mange pas que ça en ce moment, enfin presque ;p). Il s’agit d’une sauce tomate crue ultra crémeuse inspirée de celle de Rebecca Leffler dans son livre « Green, Glam & Gourmande » (que je vous recommande chaudement car il est top! Les recettes sont plus alléchantes les unes que les autres.)

10616782_1443219505967210_1342966791_n

Elle se marie aussi bien avec du cuit, comme ici avec du riz complet des patates douces vapeur (selon une idée de The Rawsome life), ou encore avec des pâtes complètes pour changer de la sauce tomate traditionnelle.

Mais elle s’utilise aussi avec du cru, comme des spaghettis de courgette ou comme ici en guise de sauce de salade.

10616383_1501596760077768_558932842_nRoquette fraîche, tofu lacto-fermenté aux olives, tomates anciennes,
sauce tomate crue et basilic.

Pour un pot (20-25cl) de sauce :
– Une belle tomate (la mienne faisait 200gr environ)
– 3 tomates séchées
– 1 cc bombée de purée de sésame blanche ou de cajou
– 1 cs de vinaigre balsamique
– 1 gousse d’ail
– 1 cc de miso
– 1 cc de sirop de riz ou 1 datte
– 1/2 cc de cumin
– 1 pincée de piment de cayenne (facultatif)
– Origan
– Basilic

Mettre tous les ingrédients dans un blender (pour cela j’utilise mon personal blender de Tribest que je ne lâche plus depuis que je l’ai reçu.) et mixer!
La sauce se conserve sans soucis 2 à 3 jours au frigo dans un pot hermétiquement fermé.

J’en profite également pour vous dire que j’animerais un stand pour faire découvrir la cuisine vegan un samedi du mois de septembre ou d’octobre au magasin l’eau vive au 58 Cours Franklin Roosevelt, à Lyon. Plus d’infos à venir très bientôt, stay tuned ;)

Publié dans Tartinades et sauces | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Tarte aux tomates anciennes et mozza vegan

La tarte à la tomate est l’une des tartes salées que je préfère, et que j’adorais encore plus avec de la mozzarella avant d’être végétalienne. Parfois, les choses les plus simples sont les meilleures :)

IMG_2142
En ce moment, on trouve des tomates à foison sur les étals des marchés, et toutes les semaines je vais prendre les miennes chez un petit producteur du coin qui à je ne sais combien de sortes de tomates anciennes : des coeurs de boeuf, des noires de crimées, des green zebras, des andines cornues ou encore des tigerellas.

Bref le choix est large et pour une fois, j’avais envie de les déguster autrement qu’en salade ou qu’en croquant dedans à pleines dents. Et là, je me suis rappelée que j’avais de la mozzarella vegan à utiliser dans mon frigo. Ni une ni deux, je me suis lancée dans une tarte à la tomate, un classique qui passe toujours très bien les soirs d’étés accompagnée comme ici de roquette fraîche au goût bien poivré.

IMG_2138
Je me suis servie d’une recette de Tasting Good Naturally que j’ai légèrement adapté pour réaliser cette tarte.

Pour 4 personnes :
Pour la pâte :
– 175gr de farine de petit épeautre intégrale
– 50gr de flocons d’avoine
– 3 cs d’huile d’olive
– 100ml d’eau
– Thym séché

Pour la garniture :
– 4 tomates anciennes (ou plus, selon la grosseur)
– 1-2 cs de moutarde de dijon
– 100gr Mozzarella vegan
– Thym séché

Commencer par préparer la pâte. Verser les flocons d’avoine, la farine et le thym dans un saladier. Ajouter ensuite l’eau et l’huile d’olive puis pétrir jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte. Si la pâte est trop collante rajouter un peu de farine, ou inversement si elle est trop sèche rajouter un peu d’eau. Former une boule et laisser reposer 30 minutes au frigo.

Préchauffer le four à 180°c.
Sortir la pâte et l’étaler sur un papier sulfurisé puis la mettre dans un moule à tarte. Piquer à la fourchette et étaler la moutarde dessus.
Laver les tomates, les essuyer et les couper en rondelles. Disposer sur le fond de tarte moutardé, rajouter des rondelles de mozza vegan et saupoudrer de thym.
Enfourner pour 30 minutes et laisser reposer 5 minutes à la sortir du four avant de servir

IMG_2146

Enjoy :)

Publié dans Tartes, quiches & cake salés | Tagué , , , , , , , | 1 commentaire

Poêlée de légumes estivale façon « joie de vivre »

Aujourd’hui je vous propose une petite poêlée de légumes et tofu colorée aux saveurs estivales.  Façon « Joie de vivre » car je me suis inspirée de la composition d’un Yogi Tea du même nom pour le mélange d’épices et aromates que j’ai utilisé ;)

10576122_1447793402171761_2127215580_n

Pour 4 personnes :
– 2 courgettes
– 1 gros poivron rouge
– 1 oignon
– 2 gousses d’ail
– 1 patate douce
– Une grosse poignée de tomates cerise
– Un bloc de tofu aux olives vertes (taifun)
– 1 cc de curcuma
– 1 cc de gingembre
– 1 pincée de piment
– Basilic frais

Émincer l’ail et l’oignon et les faire revenir dans une casserole. Pendant ce temps couper la patate douce et la courgette en cubes ainsi que le poivrons en lanières. Ajouter les épices dans la casserole et faire revenir quelques instants.
Puis ajouter la patate douce et laisser revenir quelques instants. Faire de même avec le poivron, laisser cuire quelques minutes et ajouter la courgette. Ajouter un fond d’eau pour ne pas que ce la accroche et laisser cuire une dizaine de minutes. Lorsque tous les légumes sont tendres, ajouter les tomates cerises coupées en 2 et laisser cuire quelques instants afin qu’elles fondent légèrement. Pour finir, ajouter le tofu coupé en dés et laisser sur le feu quelques instants.
Garnir de basilic frais et servir accompagné de riz complet ou de polenta.

Publié dans Plats | Tagué , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Dukkah & Za’atar

En ce moment je suis dans ma période Moyen-Orient. Du taboulé au hummus, en passant par les falafels et les pains pitas, j’adore ça. J’ai donc décidé de réaliser deux mélanges d’épices à saupoudrer sur les salades, soupes, les céréales ou tout simplement à déguster de manière traditionnel en trempant un du pain plat frais dans un peu de l’huile d’olive puis dans le fameux mélange de noix et d’épices.

Le premier que je vous présente est le Dukkah. Ce mélange originaire d’Egypte est à base de pistaches, de noisettes et d’épices.

IMG_2046

Pour 1 pot de Dukkah :
– 30gr de pistaches non salées
– 30gr de noisettes
– 4 cs de graines de sésame complet
– 3 cs de graines de coriandre
– 3 cs de graines de cumin
– 2 cc de thym séché
– 1 cc de graines de fenouil
– 1 cc de grains de poivre noir
– 1 cc de sel marin

Faire griller les noisettes et les pistaches dans une poêle sèche et réservez. Faire ensuite griller les graines 2 minutes, en remuant régulièrement, jusqu’à ce qu’elles libèrent leurs arômes. Laisser refroidir.
Mélanger tous les ingrédients et réduire en une poudre grossière dans un moulin électrique ou à l’aide d’un mortier et d’un pilon (procéder en plusieurs fois en fonction de la capacité).
Verser dans un bocal en verre, fermez, et conserver dans un endroit frais et sec.

IMG_2045

Le second que je vous présente est le Za’atar. Ce mélange d’épices et noix est d’origine Palestinienne et s’utilise comme également saupoudré sur les soupes, salades, plats ou encore dégusté avec du pain plat et de l’huile d’olive.

IMG_2047

Pour 1 pot de Za’atar
– 4cs de sumac moulu
– 2 cs de thym séché
– 3 cs de graines de sésame
– 2 cs d’origan
– 2 cs de marjolaine
– 1 cc de menthe séchée
– 1 cc de sel marin

Faire griller les graines de sésame dans une poêle sèche et réservez. Laisser refroidir.
Mélanger tous les ingrédients et réduire en une poudre grossière dans un moulin électrique ou à l’aide d’un mortier et d’un pilon (procéder en plusieurs fois en fonction de la capacité).
Verser dans un bocal en verre, fermez, et conserver dans un endroit frais et sec.

Publié dans Divers | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires